Bon courage à tous !

Bonjour à tous,

 
Au nom de tous nos entraîneurs et membres du comité directeur, je vous transmets tous nos encouragements dans cette période de crise sanitaire. Nous vous invitons bien sûr à prendre bien soin de vous, de vos proches et de tout-à-chacun. Nous en faisons de même de notre côté en espérant pouvoir tous nous retrouver en pleine forme sur les tatamis le plus rapidement possible ! 
 
Je souhaite également vous rappeler que, grâce à notre pratique du karaté, nous disposons de nombreux outils pour faire face à ce nouveau quotidien !
 
Comme le disait Maître Gichin Funakoshi "Dojo nomino karate to omou na" - "La pratique du karaté ne saurait se cantonner au seul dojo". En effet, pratiquer un art martial, c'est bien plus que de faire de la gymnastique martiale. C'est aussi s'approprier et véhiculer de nombreuses valeurs, qui en ces temps si particuliers, se démontrent particulièrement aidantes pour soi-même et pour la société : le courage, la bonté, la courtoisie, la générosité, le contrôle de soi, la sérénité, la persévérance, etc.
 
En cette période troublée, un autre des préceptes de Gichin Funakoshi  vient nous rappeler l'importance du respect : "Karate wa rei ni hajimari rei ni owaru koto" - "N'oubliez pas que le karaté commence et s'achève par le salut". Le respect pour tous et bien sûr en particulier pour toutes les personnes qui contribuent de prêt ou de loin à nous aider à sortir de cette crise sanitaire : personnels soignants, aidants médico-sociaux, pompiers, ambulanciers, caissiers, chauffeurs, éboueurs, policiers, pharmaciens, élus, etc. Le respect va bien sûr de paire avec l'union, l'entraide et la solidarité. Au-delà de la critique qui est si aisée et fort peu utile en temps de crise, la recherche et la mise en oeuvre de solutions semblent être bien plus salutaires et conformes à l'esprit du karaté. Je nous invite donc à être créatifs, pour apporter, chacun à notre échelle, un petit quelques choses qui embellira la vie de tous durant les semaines à venir !
 
Même s'il y a de nombreux autres enseignements à tirer de notre pratique des arts martiaux, je conclurai avec cet autre précepte de Gichin Funakoshi : "Teki ni yotte tenka seyo" - "Change selon ton adversaire". Pour traverser ces temps remplis d'incertitude et pour beaucoup d'angoisse, nous disposons donc d'une autre clé essentielle : notre capacité d'adaptation. Le karaté nous a appris à nous adapter dans la pratique des combats. Il ne nous reste plus qu'à transposer ceci dans la vie réelle. "Le pessimiste se plaint du vent. L'optimiste se dit que le vent va changer. Le réaliste ajuste ses voiles.
 
Enfin, pour ceux qui sont confinés sans possibilité de télétravail, voici quelques moyens pour mettre à profit votre temps libre : 
  • Découvrez en davantage sur l'histoire du Karaté, le Japon, les samouraïs, etc. 
  • Apprenez le japonais
  •  Défoulez-vous en pratiquant le karaté dans votre salon, votre chambre ou votre jardin pour les plus chanceux
  • Retrouvez le calme intérieur
    • Via Petit Bambou : application proposant des méditations guidées. Elle est payante mais une partie des méditations est gratuite.
    • Via RespiRelax :  application gratuite permettant de faire des exercices de respiration.
Bon courage à tous ! 
Emmeline Mottet, présidente du No Kachi Lyon
24 mars 2020